X

Bannière site Salarié du particulier Employeur

Pour accéder à l'ensemble de la FAQ au complet, veuillez vous connecter avec votre compte adhérent :
et si vous n'avez pas encore de compte adhérent, cliquez-ici.
Pour adhérer, aller à la page d'adhésion : adhérer en ligne

-Si dans le cas d’un arrêt maladie ordinaire, ou d’un accident de trajet, malheureusement non, cette période de 3 mois ne sera pas prise en compte dans votre ancienneté pour le calcul de votre indemnité de licenciement.
-Si c’est dans le cadre d’un arrêt maladie pour accident du travail ou maladie professionnelle, alors oui ces 3 mois d’absence au travail dument justifiés sont comptés dans votre ancienneté de service et dans le calcul de vos congés payés, dans celui de votre préavis ou de votre indemnité de licenciement le cas échéant.

Couverture maladie et accident :

Oui, le salarié du particulier employeur bénéficie d’une indemnisation complémentaire, en cas de maladie ou d’accident dument constaté par un avis d’arrêt de travail, envoyé dans les 48 heures, s’il a plus de 6 mois d’ancienneté chez le même employeur.
Le salarié perçoit alors une indemnité d’incapacité complémentaire à celle de la Sécurité Sociale, réelle ou reconstituée à compter du 8ème jour d’arrêt de travail par l’IRCEM, organisme de prévoyance des salariés du particulier employeur.
Le salarié est indemnisé dès le 1er jour d’arrêt de travail en cas de maladie professionnelle ou d’accident de travail dument justifié.
Il peut en cas d’invalidité reconnue par la Sécurité Sociale, être bénéficiaire d’une rente d’invalidité complémentaire à celle de la Sécurité Sociale si son taux d’incapacité dépasse 66%, par l’IRCEM.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

Vous n'avez pas de compte adhérent ? Adhérer

Se connecter