X

Bannière site Salarié du particulier Employeur

Pour accéder à l'ensemble de la FAQ au complet, veuillez vous connecter avec votre compte adhérent :
et si vous n'avez pas encore de compte adhérent, cliquez-ici.
Pour adhérer, aller à la page d'adhésion : adhérer en ligne

Lorsque le salarié est reconnu inapte à son poste de travail par la Médecine du travail, l’employeur qui ne peut reclasser le salarié dans un emploi, doit mettre fin au contrat de travail en licenciant le salarié dans un délai d’un mois après la notification de l’inaptitude de celui-ci.

Oui, si :
- Vous pouvez bénéficier d’une pension à taux plein par le régime général de la Sécurité Sociale
- Vous avez atteint l’âge minimum prévu par le régime d’assurance vieillesse.
Il doit vous informer par écrit de sa décision, en prenant soin de respecter le préavis.
Une indemnité de mise à la retraite versée par l’employeur, il s’agit de la même indemnité qu’en cas de licenciement.

Heures de liberté durant le préavis :

Oui mais cela n’est prévu que si vous êtes en temps complet. Dans ce cas, vous bénéficiez de :
- 2 heures par jour pendant 6 jours ouvrables si le salarié a moins de 2 ans d’ancienneté ;
- 2 heures par jour pendant 10 jours ouvrables si le salarié a plus de 2 ans d’ancienneté ;
Ces 2 heures seront prises alternativement un jour au choix de l'employeur, un jour au choix du salairé, à défaut d’accord entre les parties.
Particulier employeur et le salarié du particulier employeur pourront s’entendre pour bloquer tout ou partie de ces heures avant l’expiration du préavis.

Il doit prévenir le salarié par écrit et respecter un délai dit de prévenance :
- Si l’ancienneté du salarié est inférieure à 8 jours alors ce délai de prévenance est de 24 heures,
- 48 heures si le salarié a une ancienneté comprise entre 8 jours et 1 mois
- 2 semaines entre 1 mois et 3 mois de présence du salarié
- 1 mois si le salarié comptabilise 3 mois de présence

Je peux rompre la période d’essai en respectant la procédure, qui est d’informer mon employeur.
Nous vous conseillons également comme l'indique le Ministère du travail de respecter un délai de prévenance de 24 heures si j’ai moins de 8 jours de présence à mon poste, et de 48 heures si plus de 8 jours de présence à mon poste.
Attention ! la rupture de la période d’essai à l’initiative du salarié, fait office d’une démission auprès de Pôle emploi.

L'employeur peut mettre fin au contrat de travail par la mise à la retraite du salarié A CONDITION que celui-ci puisse bénéficier d'une pension à taux plein du régime général de la sécurité sociale et s'il a atteint l'âge minimum prévu par le régime d'assurance vieillesse
Si ce n’est pas le cas pour vous, vous devez alors refuser cette mise à la retraite.
Si vous l’accepter alors vos droits à la retraite peuvent être débloqués
Votre employeur vous licenciera au motif de mise à la retraite avec indemnité de départ à la retraite équivalente à l’indemnité de licenciement ainsi que les documents de fin de contrat de travail (excepté l’attestation pôle emploi)
Dans ce cas, les règles en matière de préavis sont les mêmes que pour le licenciement (en fonction de votre ancienneté) :
- 1 semaine si moins de 6 mois d’ancienneté
- 1 mois si le salarié a une ancienneté comprise entre 6 mois et 2ans
- 2 mois si l’ancienneté est supérieure à 2 ans

- Certificat de travail
- Dernier bulletin de salaire
- Reçu pour solde de tout compte

Là encore, tout dépend de l’ancienneté de services du salarié chez le même employeur :
- ½ mois de salaire brut après 10 ans d’ancienneté
- 1 mois de salaire brut après 15 ans d’ancienneté
- 1,5 mois de salaire brut après 20 ans d’ancienneté
- 2 mois de salaire brut après 30 ans d’ancienneté

Départ volontaire du salarié à la retraite :

Si c’est vous, salarié, qui décidez de partir en retraite, il faut faire part à votre employeur par écrit, de votre souhait de prendre votre retraite.
Un préavis est à effectuer, sa durée est en fonction de l’ancienneté de service continu chez l’employeur :
- 1 semaine pour les salariés ayant moins de 6 mois d’ancienneté
- 1 mois pour les salariés ayant une ancienneté comprise entre 6 mois et 2 ans
- 2 mois pour les salariés ayant une ancienneté de plus de 2 ans chez le même employeur.
- Attention si je n’effectue pas le préavis, je dois une indemnité compensatrice de préavis à mon employeur, par contre si c’est mon employeur qui me dispense d’effectuer mon préavis c’est lui qui me doit cette indemnité.

A la fin d’un contrat de travail, qu’elle que soit la cause de la rupture de contrat (démission, licenciement, rupture conventionnelle), l’employeur est tenu de remettre à son salarié :
- Dernier bulletin de salaire
- Certificat de travail
- Reçu pour solde de tout compte en 2 exemplaires, car je devrai en renvoyer un signé ou non pour dire que j’accepte ou que je conteste le reçu pour solde de tout compte.
- Attestation : Pôle emploi (sauf en cas de départ à la retraite)

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

Vous n'avez pas de compte adhérent ? Adhérer

Se connecter